dimanche 26 février 2017

Quand l'immobilier permet de réaliser ses rêves les plus fous

Investir en immobilier, faire de l'argent, devenir plus indépendant financièrement. C'est bien beau tout ça, mais quel est l'objectif ultime derrière ça? Marc et Annie ont commencé à investir en immobilier il y a 10 ans à Montréal. Aujourd'hui, ils larguent tout, ou presque, pour réaliser un grand rêve. Bye bye plex et la carrière, ils partent sac au dos avec leurs enfants vivre une vie d'aventures au bout du monde. En bonne partie grâce à l'immobilier.

Les lecteurs de longue date les reconnaîtront. J'ai parlé d'eux en 2012 dans l'article La magie de l'immobilier.

L'argent, l'argent, mais pour en faire quoi ?

Arrêtez-vous quelques minutes et réfléchissez aux raisons qui vous poussent à vouloir faire de l'argent en immobilier. Que ferez-vous avec cet argent un jour? Est-ce pour la retraite seulement? Est-ce pour léguer une petite fortune à vos enfants? Est-ce pour un jour pouvoir vivre 6 mois par année dans le sud? Est-ce pour avoir plus de temps et vivre vos passions?

Imaginez le cas de Marc et Annie. Ils ne seront pas millionnaires pour autant. À l'approche de la mi-quarantaine, ils viennent de lâcher leurs boulots et de vendre leurs immeubles. Ils en tirent un bon profit, mais on ne parle pas de 500,000$ ici. Admettons qu'ils en tirent 250,000$ après avoir réglé le solde du prêt et les impôts. C'est un bon montant pour pouvoir vivre assez longtemps... dans un autre pays! Au Canada non, on ne vit pas longtemps avec une famille de quatre. Mais en Inde ou en Indonésie, oui.

Seminyak, Bali, Indonésie lors d'une petite semaine de rêve en 2015
entre deux de mes missions au bout du monde. 

J'admire ce genre de projets de vie. La vie est une aventure et il ne faut pas toujours remettre nos projets les plus fous pour la retraite. Personnellement je ne vise pas à tout larguer et partir vivre au bout du monde. Mais j'aimerais pouvoir faire des voyages de 3-4 mois à quelques reprises avec mon/mes enfants d'ici quelques années. Être assez indépendant pour pouvoir se le permettre.

Un de nos amis nous répète souvent: "La vie, ce n'est pas comme le théâtre, il n'y a pas de répétition avant le soir de première, chaque jour est un soir de première!". Il ne faut donc pas toujours remettre à demain nos rêves les plus fous.

Marc et Annie ont travaillé fort à rénover et entretenir leurs immeubles, augmenter les loyers, les valeurs. Ils vont maintenant profiter de cet argent bien gagné - non pas par magie (c'était un titre marketing pour mon article) - pour ouvrir les horizons culturels de leurs enfants.

Quand même incroyable ce que l'immobilier peut faire en seulement une décennie.

1 commentaire:

  1. Wow tout abandonner après avoir travailler si fort pour bâtir sa carrière et sa flotte d'immeuble. Ces gens là n'ont assurément pas besoin de lire le dernier article que tu as écrit sur la peur!!

    RépondreSupprimer

Voici la marche à suivre pour publier votre commentaire:

1) Écrire votre commentaire dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Sélectionner le profil, sélectionner Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Merci de votre commentaire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...