samedi 16 février 2013

Attention aux problèmes de pyrite

Voici un article invité de Maryline C. Turcot sur une problématique auquelle je suis bien content de ne pas avoir à faire face!

La pyrite… une bien mauvaise surprise!

Plusieurs personnes domiciliées sur la Rive Sud, incluant mes parents, ont du faire face à un gros problème de pyrite dans maison de ville/condo en rangée. Leur résidence, dont la construction s’est effectuée de 1978 à 1981, démontrait des problèmes dans le solage de leur sous-sol de plus ou moins d’importance causés par la pyrite.

Fissures dans le plancher du sous-sol.

La pyrite, qu’est-ce que c’est?

Pour vous faire un bref historique, la pyrite est considérée comme étant une maladie du ciment ayant été découverte en 1930 par les scientifiques. Le ciment, composé de roches trop poreuses, s’oxyde et se gonfle alors comme une éponge puisqu’il absorbe des liquides et de l’humidité trop présente dans les fondations des sous-sols et des garages. La pyrite affecte directement la structure de la maison en faisant lever la dalle de béton, ce qui cause alors des dommages à long terme pour votre propriété.


  • §L’apparition de fissures dans le solage (souvent en forme de croix ou d'étoile)
  • §Des dénivellations du plancher
  • §Un soulèvement de la dalle de votre plancher
  • §L’apparition de fissures avec une poudre blanche
Les dommages peuvent même parfois atteindre les murs de fondation du garage.

Ce phénomène est bien répandu en Montérégie ainsi que dans les régions de la Vallée du Saint-Laurent. Il touche majoritairement des bâtiments construits dans les années 1970 et 1980.

Le principal fournisseur de ciment pour le solage des nouvelles constructions en Montérégie à cette époque, aurait étalé un ciment de mauvaise qualité dans les nouvelles constructions. Il s’agissait d’une vraie bombe à retardement, puisque les problèmes liés à la pyrite évoluent lentement et apparaissent de 10 à 25 ans après la construction de la maison. Comme les réactions chimiques de la pyrite sont difficilement prévisibles, les propriétaires ne sont en aucune mesure de savoir ce qui les attende.

Le problème étant relié à la composition du ciment, certaines maisons dans les entourages ayant été construites en hiver et donc, par un différent fournisseur de ciment, ont été épargnées par la maladie de la roche. La même situation peut se produire entre les pièces du garage et du sous-sol lorsque le remblai utilisé n’est pas le même pour les deux pièces.

Des coûts importants

Pour mes parents, comme pour tous les autres propriétaires de condos, la pyrite a causé bien des inconvénients. Non seulement ils n’ont pas eu accès au sous-sol pendant le temps des travaux et ont dû « entreposer » la totalité du contenu du sous-sol dans le garage sous-terrain commun, mais le coût d’un remplacement du solage s’est avéré extrêmement dispendieux. Pour un sous-sol de 700 pi2 a 1000 pi2, un montant total de 30 000 à 35 000 $ par unité de condo a été déboursé, sans oublier d’ajouter à cela le coût de la finition du sous-sol, soit d’environ 5 000 $, tout dépendamment des matériaux utilisés. Par chance, les propriétaires ont eu des subventions du Gouvernement ainsi que de la municipalité. Malheureusement, ce n’était pas suffisant pour couvrir le montant des travaux. C’est donc pourquoi des montants additionnels de frais de condo ont dû augmenter de 1 200 $ par année.

D’un côté plus positif, cet inconvénient a permis à mes parents de faire des rénovations au sous-sol et ainsi d’augmenter la valeur de leur propriété, tout en profitant d’un étage presque neuf. Ne dit t’on pas qu’il vaut toujours mieux voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide?

Quoi faire pour prévenir la pyrite?

Si vous croyiez avoir de la pyrite, il est important de surveiller l’évolution du phénomène et d'évaluer l'ampleur et l’impact réel sur la qualité de vie dans la maison avant d'envisager des travaux coûteux d’excavation, puisque le phénomène de gonflement évolue généralement de façon lente, soit entre 1 et 5 mm par année.

Il est bien de faire un inventaire périodique des fissures présentes, de les mesurer, de prendre des photos pour voir si elles se transforment et à quel rythme. Prenez note du moment de l'année, de la température extérieure ainsi que de la température ambiante.

Puisque le gonflement est alimenté par l'humidité et l'oxygène, assurez-vous de limiter en tout temps les infiltrations d'eau et d'air en ayant un bon drainage autour de la maison loin des fondations. Par exemple, l'eau des gouttières devrait être canalisée loin des murs et vous devrez éviter de laver votre voiture dans le garage! Finalement, il est possible de colmater les fissures avec un scellant souple dans le but de limiter les infiltrations d'air.

Dans tous les cas, vous pouvez toujours faire exécuter une inspection par un Comité technique d’étude des problèmes de gonflement associés à la pyrite.

Avez-vous déjà fait face à un tel problème dans votre propriété?

1 commentaire:

  1. Les pouvoirs publics devraient reproduire les immeubles à l'ancienne manière, avec les normes nouvelles d'isolation. On n'a jamais vu un tel problème dans un haussmannien
    Pour ma part je viens de le découvrir, et ça fait froid dans le dos. Combien de foyers sont touchés par an ?

    RépondreSupprimer

Voici la marche à suivre pour publier votre commentaire:

1) Écrire votre commentaire dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Sélectionner le profil, sélectionner Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Merci de votre commentaire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...