lundi 7 mai 2012

Passer de propriétaires à locataires

Je vous expliquais dernièrement que nous allons déménager à Québec au cours des prochains mois. La question s’est vite posée : on achète ou on loue ? En fait, ce n’est pas moi qui aurait acheté, c’est mon p’tit cœur sur deux pattes ! Moi je prends une pause d’achat pour un bout de temps, le temps de digérer mes autres achats et de démarrer mon entreprise.

Nous avons d’abord penché pour l’achat d’une propriété au centre-ville de Québec, soit un petit immeuble à revenus ou même un condo (bien que j’ai récemment juré que c’était terminé à jamais pour moi la vie en condo).

Vaut-il mieux acheter ou louer ?

Devenir propriétaire ou rester locataire?
Les petits immeubles à revenus ne sont pas donnés dans cette ville non plus ! Nous avions quelques critères de base : être au cœur de Québec, avoir une cour extérieure et au moins un stationnement.

À force de comparer des immeubles et de faire des calculs, en assumant une mise de fonds de 20%, nous arrivions toujours au même constat : il nous en coûterait au minimum 1300$ de nos poches à chaque mois pour habiter l’appartement principal d’un immeuble à revenus. Pour d’autres immeubles plus intéressants, nos dépenses mensuelles auraient davantage tournées autour de 1800$. Ce qui commence à être beaucoup
d’argent pour se loger.

Nous avons ensuite regardé pour la location. Et c’est vite devenu intéressant. Nous avons déniché un magnifique loft à deux pas du Vieux-Québec, avec une chambre fermée et un stationnement, environ 1100 pieds carrés (110 mètres carrés) pour 890$ par mois + 80$ par mois pour le stationnement. Le côté négatif : adieu la cour extérieure, adieu le balcon. On a signé un bail de 12 mois. Ça va nous permettre de voir si nous désirons y rester ou bien si nous allons acheter.

Faire des compromis temporaires

Qu’est ce qui a penché dans la balance vers la location et le compromis sur la cour ? Nous venons d’acheter un chalet et nous voulons y passer beaucoup de temps. Être locataires à Québec nous permettra d’éviter d’avoir à faire l’entretien et la gestion d’une propriété. Et ça nous reviendra moins cher par mois également !

De plus, nous ignorons combien de temps nous passerons à Québec. Pour le moment, nous pensons y être au minimum trois années. C’est peut-être plus sage d’être locataire durant ces trois années. Nous réévaluerons la situation un peu plus tard.

Vouloir acheter à tout prix

Je discutais avec un ami dernièrement qui désire ardemment acquérir un condo. Pourtant, il n’a même pas l’argent nécessaire pour mettre une mise de fonds de 5%. Il est endetté par dessus la tête. Et ça l’enrage de ne pas pouvoir acheter (les banques refusent de lui accorder un prêt hypothécaire). J’avoue que la pression sociale pousse à vouloir acheter à tout prix.

Cet ami a un bel appartement près du centre-ville avec un loyer gelé à environ 550$ par mois (gelé par la Régie du logement à cause d’un conflit avec son propriétaire). Si j’étais dans sa situation, je resterais locataire… et je mettrais de l’argent de côté à la place ! En devenant propriétaire d’un petit condo, ses dépenses mensuelles monteraient certainement autour de 1300$ par mois.

Mise à part la fierté d’être maître chez-soi, pourquoi vouloir s’appauvrir de près de 800$ par mois ? Beaucoup d’acquéreurs de condo (surtout ceux qui achètent seuls) devraient faire un rapide calcul pour voir ce qu’ils vont devoir sacrifier au niveau financier.

Je ne dis pas de ne pas acheter… mais parfois, c’est plus rentable de rester locataire, non ? Surtout dans le contexte actuel où les prix des propriétés sont devenus exorbitants. Quand c’est rendu qu’un petit condo de 700 pieds carrés dans un sous-sol coûte plus de 200,000$... je crois que j’opterais pour rester locataire !


Demande des lecteurs: plusieurs personnes m'écrivent depuis des mois pour obtenir un fichier Excel afin d'analyser la rentabilité d'un immeuble à revenus. Oui, j'ai un tel fichier! Mais pas dans l'état de le communiquer à tous. Je dois le retravailler afin de le simplifier. Je prévois terminer ce travail d'ici la mi-mai et je l'enverrai à ceux et celles qui seront inscrits sur la liste de distribution de mon info-lettre. Vous l'aurez donc en exclusivité et pourrez me faire des commentaires d'améliorations.  Si vous n'êtes pas encore inscrits, entrez vos noms et courriels sous la flèche rouge en haut à droite de la page. 

4 commentaires:

  1. Location: la force d'influence qu'un petit coeur sur 2 pattes peut avoir!!!

    RépondreSupprimer
  2. Somme toute, une décision pleine de bon sens. Voilà un billet qui met en lumière deux réalités:

    La première, et tu l'écris toi-même, la pression sociale est très forte pour être propriétaire. Locataire = looser. C'est véhiculé très fortement par les agents d'immeuble, les émissions traitant de rénovation ou de construction de maisons de rêve, les sections maison dans le journal... Name it! Ça rentre tellement dans la tête des gens qu'ils en oublient tout logique.

    Deuxième réalité, la plus triste celle-là, peu de gens savent vraiment compter. Quand c'est rendu que c'est le banquier (qui va laisser votre dette gruger jusqu'à 42% de revenu brut) qui applique les freins, ça va mal à la shop.... En plus qu'avec l'hypothèque il ne prend aucun risque, gracieuseté de la SCHL.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Steve, est-il possible d'avoir votre fichier excell ou une référence à un outil similaire? Je suis abonné à votre infolettre depuos peu, merci, DB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ça s'en vient dans quelques jours... désolé du délais je suis dans le rush...

      Supprimer

Voici la marche à suivre pour publier votre commentaire:

1) Écrire votre commentaire dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Sélectionner le profil, sélectionner Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Merci de votre commentaire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...