mercredi 24 octobre 2012

Efficacité énergétique d'une maison

Dans notre coin du monde, les dépenses en énergie pour se chauffer représentent une portion non négligeable du budget alloué à l'habitation.

Les coûts de l'énergie n'allant certainement pas en descendant depuis quelques années, il est important que les propriétaires d'immeubles améliorent l'efficacité énergétique de leurs bâtiments. En plus d'être bon d'un point de vue environnemental, le but premier est souvent de diminuer la facture d'électricité, de mazout ou de gaz naturel.

Sous-sol de la maison non-isolé et directement sur la terre. 

Les gouvernements peuvent nous donner un coup de pouce financier pour diminuer notre facture énergétique. Ceux qui lisent mes chroniques savent que nous avons fait l'achat d'un chalet dans les montagnes il y a déjà quelques mois. Une belle maison en bois construite il y a une trentaine d'année.

Un coup de coeur... mais c'était loin d'être une maison modèle en ce qui a trait à l'efficacité énergétique: fenêtres laissant passer un peu d'air, sous-sol non isolé, et ainsi de suite.

Évaluation énergétique d'une propriété

En faisant des recherches sur l'isolation du sous-sol de la maison, nous sommes tombés sur le programme Rénoclimat du ministère des Ressources naturelles du Québec. Ce programme encourage (par des subventions!) les propriétaires d'immeubles (de maison unifamiliales jusqu'à triplex) à rénover efficacement leurs propriétés dans le but de réduire leurs dépenses en énergie.

Pour pouvoir bénéficier de ce programme d'aide, il faut respecter les cinq étapes suivantes:

  1. Faire réaliser l'évaluation énergétique Rénoclimat par un évaluateur attitré. Durant sa visite, le conseiller fera entre autre un test d'infiltrométrie qui permet de vérifier l'étanchéité de votre propriété (donc le volume d'air qui réussi à entrer dans votre maison). 
  2. Recevoir un rapport d'évaluation incluant la liste des travaux recommandés pour améliorer l'étanchéité et l'efficacité énergétique de la propriété. 
  3. Rénover la propriété (sans être obligé d'effectuer tous les travaux recommandés). 
  4. Faire une deuxième évaluation pour valider les travaux effectués.
  5. Passer à la caisse pour recevoir la subvention!
Le test d'infiltrométrie 

Le test d'infiltrométrie est particulièrement intéressant à voir! L'architecte qui est venu faire ce test au chalet commence d'abord par mesurer le volume d'air total à l'intérieur de la maison. Il installe ensuite un gros ventilateur dans une des portes pour faire sortir l'air vers l'extérieur. 

Test d'infiltrométrie dans notre chalet. 
Si la maison était complètement étanche, l'évaluateur pourrait à la limite mettre la maison sous vide. Évidemment, comme la majorité des propriétés ne sont pas étanches à 100%, l'air réussi à s'infiltrer par toutes sortes de petits orifices. 

L'évaluateur réussi ainsi à mesurer le temps que ça prend pour changer tout le volume d'air à l'intérieur de la propriété. Ce test permet d'exagérer les entrées d'air. Ainsi, en se déplaçant dans la maison, on peut facilement sentir les endroits où l'air s'infiltre. Dans le cas du chalet, c'est avec surprise que j'ai réalisé que mes vieilles fenêtres en bois sont plus étanches que je le croyais! L'air s'infiltrait beaucoup par les craques du plafond et par les prises de courant et de lumière.

Le coût de cette évaluation énergétique

Je vous entends déjà dire: "Faire venir un évaluateur attitré par le gouvernement, ça doit être cher!". Et bien non. Ça ne coûte que 150$ pour cette première étape et ça permet d'aller chercher des subventions par la suite. Dans notre cas, la rénovation la plus urgente à faire est d'isoler les murs du sous-sol avec du polyuréthane. Pour notre sous-sol, c'est près de 800$ de subventions que nous allons obtenir! Ça vaut amplement le 150$ investi (sans compter le coût des travaux). Lors de la 2e évaluation, c'est 25$ que j'aurai à débourser pour la venue de l'évaluateur. 

4 commentaires:

  1. Bonjour Steve, comme d'habitude, article très intéressant.
    Pour information, quel est le montant de tes travaux ?
    Pour voir si c'est vraiment rentable.
    Merci d'avance.
    Alex

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Alex,
      Nous avons fait isoler il y a 10 jours environ. On a fait mettre 4 pouces (environ 10 centimètres) de polyuréthane projeté sur les murs des fondations ainsi que dans les solives de rive. Coût: 2450$ avant le retour de la subvention. Ça va probablement diminuer de beaucoup les couts de chauffage cet hivers, en plus d'agir comme une barrière anti-vapeur. Je vais en reparler dans un autre article.

      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse steve. très bon investissement alors.
      En même temps de ta part, le contraire aurait été étonnant.
      Alex

      Supprimer
  2. Mon test vient d'être effectué. Résultat, beaucoup d'inflitration air par le plafond et les prises qui tombe sur un mur extérieur. Mon dupex a 70 ans, alors l'isolation dans ce temps là... Le meilleur retour sur l'investisement est d'isoler plus le grenier et de mettre un coupe-vapeur (car les locataires ne mettent pas toujours le ventilateur). Oui il y a les portes et fenêtres, mais ce n'est pas subventionné et c'est dispendieux.

    RépondreSupprimer

Voici la marche à suivre pour publier votre commentaire:

1) Écrire votre commentaire dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Sélectionner le profil, sélectionner Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Merci de votre commentaire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...