samedi 24 septembre 2011

Investir dans un chalet locatif

Je suis présentement dans un magnifique chalet dans les Laurentides que nous avons loué avec quelques amis. Un des chalets au Blueberry Lake, un concept de villégiature avec des chalets de prestige en bois rond. Il y a une cinquantaine de chalets sur le domaine, chacun avec un propriétaire différent. La location des chalets est gérée par une compagnie de gestion qui s'occupe de les louer et de les entretenir.

Un dépliant à l'intérieur nous indique que d'autres chalets sont encore disponibles pour une somme d'environ 600,000$ et des revenus potentiels d'environ 50,000$ annuellement. Ce qui donne un ratio revenus-prix d'achat de 12, un ratio plus intéressant que les immeubles à revenus à Montréal (ratio entre 13 et 20 fois les revenus!). Ça fait quelques mois que je regarde attentivement le prix des chalets dans la région de Lanaudière où j'aimerais acquérir un propriété de villégiature en bordure d'un lac au cours des prochaines années dans le but de le louer... et évidemment d'en profiter moi-même avec ma famille et mes amis lorsque le chalet n'est pas loué.

Avec mon niveau actuel d'hypothèque, je doute que je puisse acquérir un autre immeuble à revenus (plex) avant 3-4 autres années. Mais je pourrais investir dans un chalet. On trouve des chalets à vendre en bordure de lacs entre 150,000$ et 200,000$ (ou bien plus!). Le chalet peut être loué à la journée, à la semaine, pour un week-end ou pour une saison. Je me rappelle d'avoir rencontré un couple de jeunes investisseurs il y a 6-7 ans qui possédaient 4 chalets en location dans la région de Lanaudière. Je ne connais pas bien ce secteur d'activité, mais je suspecte qu'il y a un potentiel à exploiter dans la location de chalet.

Le chalet où on se trouve actuellement se loue 400$ par jour!  Pour générer 50,000$ par année, il doit donc être loué 125 jours par an, soit un taux d'occupation de 35%. Ça peut être un investissement intéressant sur le long terme: les résidences en bordure des lacs sont très recherchées, les babyboomers commencent à prendre leur retraite, les jeunes familles recherchent à s'évader avec des amis quelques week-ends par année.

3 commentaires:

  1. Bonjour,nous avons achete un chalet a St Sauveur dans le but d'en faire la location en dec.2012.Il y a des raglementations pour des location de 4 mois minimum mais ferme les yeux sur une periode dUn mois.Le chalet est bien situe,propre bien decore tout en etant modeste.Bref nous sommes tres decu car il a ete loue que mai et juin pour un depannage.Il parait sur 4 sites internet dont un avec reservation laurentides .Que faire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le prix est-il comparable aux chalets comparables? A-t-il un cachet recherché par les gens qui veulent un chalet? Les périodes de location (journée, semaine, etc), sont-ils flexibles? C'est difficile de savoir pourquoi ça ne se loue pas sans plus de détails. Il y a beaucoup de compétition dans le domaine, il faut trouver à se démarquer par rapport aux autres.

      Supprimer
  2. Avec sepaq il y a des frais de villégiature mais il y a plus de chance d'être présent sur le web



    RépondreSupprimer

Voici la marche à suivre pour publier votre commentaire:

1) Écrire votre commentaire dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Sélectionner le profil, sélectionner Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Merci de votre commentaire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...